Ouvrier de l'Image

Ma production photographique, apiculteur de pixels ! ...dans la ruche à images... Patrick Bois Photographie-formateur フォトライト worker photography

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, octobre 23 2016

Beauté de vignettes

Pourquoi celle-ci "fait" des centaines de vues?
H_3b.jpg
Alors que celle-là peine à la dizaine?
H_5b.jpg
La une, est-elle du domaine la preuve, que le paysage fut beau en ce matin d'octobre?
Que les Hurtières en automne sont plus que belles, que l'on pourrait en faire "une carte postale"

comme certains, le disent en guise de compliments...

Que la feuille de la deuxième est une icône de l'automne, que le traitement singulier ne se laisse pas qualifier simplement,

qu'elle n'illustre qu'une idée, mon idée de l'automne dans les Hurtières?

Les réseaux sociaux communs, sont une tyrannie du léché, du surfait en couleurs et finale ne présentent que des produits aseptisés.
La place qui est dévolue aux "créateurs" devient ténue, sur un fil... un fil tranchant, qui coupe le beurre flasque des images surfaites.
En cette époque molle, où l'on prend pour acquis, que rien désormais ne serait beau hors les routes bordées du fil de barbelés du convenable, quelle peut être les places brutes, épineuses, hors des rails?
Hb.jpg

dimanche, octobre 16 2016

Tuer la couleur

albanne_1blog.jpg

Tuer la couleur, car j'en ai raz le bol de l'aseptisé, de la norme, du sucré....

albanneblog.jpg

je veux de l'acidulé, du relief, de l'icône!

60 millions d'artistes incompris

Beautés de vignettes

Je parcours souvent les sites dédiés à la photographie, 500PX/instagram/flickr et consorts. Force est de constater que les "like" vont directement et sans état d'âme, soit aux femmes, soit au images hyper colorées et d'une netteté renforcée.
Des images "léchées", travaillées en renforçant les saturations et la netteté.

Elles sont comme autant d’icônes qui sous-tendent une pseudo réalité éphémère et, comme dirait Baudelaire dans l’idéal :

"Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes,
Produits avariés, nés d'un siècle vaurien,
Ces pieds à brodequins, ces doigts à castagnettes,
Qui sauront satisfaire un cœur comme le mien."

"Salut Claude, t'as vu ma photo des Aiguilles sur Instagram, elle ramasse un max de likes!
- non pas vu, tu l'as mise quand?
- putain, tu vis dans une caverne ou quoi?
- elle s'affiche depuis ce matin, un carton je te dis!
- bon, ben j'irai voir...
- non, non regarde sur mon portable, ouhais, déjà 200 et ça monte, ça monte grave!!!
- oui elle est belle,
- non mais elle déchire!!!
- au fait, t'as vu qu'ils vont licencier deux personnes dans la boite?
- j'ai remonté la saturation, et puis t'as vu comme elle est nette?
- oui très nette...
- et oui man, avec les pré réglages, on dirait une vraie publicité!!!

Au final, tout le monde fait la même photo standard très "léchée", selon les critères du temps.

"- j'ai été voir ton site, ben dis donc c'est pas la foule...
- ouhais...
- t'as quelques petites choses, mais franchement, tu foires pas mal! ... ça penche, c'est flou, et puis laisses tomber le noir et blanc....
- elles ont du caractère au moins!
- à ça oui! tu vas illustrer l'almanach des pompes funèbres de la Creuse!!!
- .... - remarque, je juge pas mais t'as déjà pensé à t'inscrire dans un club de pétanque?
- pour photographier des boules?
- non pour faire autre chose que l'almanach!!!
- putain t'es trop con!!!
- réaliste mon vieux, réaliste
- tiens, ma photo des aiguilles est à plus de mille like, alors qu'est ce que tu en dit? Ta photo de nuit tu devrais la retirer, c'est la zone de Calais!!!

Est-ce qu'il y aurait 60 millions d'artistes incompris?

"Je laisse à Gavarni, poète des chloroses,
Son troupeau gazouillant de beautés d'hôpital,
Car je ne puis trouver parmi ces pâles roses
Une fleur qui ressemble à mon rouge idéal.

Ce qu'il faut à ce coeur profond comme un abîme,
C'est vous, Lady Macbeth, âme puissante au crime,
Rêve d'Eschyle éclos au climat des autans,

Ou bien toi, grande Nuit, fille de Michel-Ange,
Qui tors paisiblement dans une pose étrange
Tes appas façonnés aux bouches des Titans."

usine5.jpg

vendredi, juillet 1 2016

Vendre ou un don?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

M Jourdain, depuis qu'il sait que la mode l'a rattrapé, qu'il ne fait pas seulement de la photographie mais de la « slow photography », jouit de sa clairvoyance, d'un façon paisible.

Ce jour M Jourdain reçoit un mail en ces termes : « Bonjour Monsieur,
Nous avons remarqué la qualité de votre travail photographique et dans le cadre de la réalisation de notre dépliant touristique pour l'année à venir, nous souhaitons utiliser quelques-unes de vos images.
Cordialement,
M Arpagon  de l'OT Guermantes»

Ah, que voilà une bonne nouvelle qui réjouit le cœur de notre homme ! Après bien des années l'heure est arrivée, quelqu'un apprécie mon regard photographique !

Il s'empresse de répondre  « Bonjour M Arpagon,
Je suis très flatté que vous ayez retenu mes photographies pour illustrer Guermantes. Nous pourrions nous rencontrer pour discuter des conditions ?
Cordialement,

A peine une heure s'était écoulée que la réponse de l'office du tourisme apparut son compte mail ;
« Re bonjour,
Nous souhaitons des fichiers au format TIFF de la plus grande résolution possible, pour éventuellement aussi en faire agrandir sur bâche.
Je pense à la fierté que vous aurez lorsque votre nom sera cité, à l'élan commercial que cette publicité gratuite vous fera pour la suite de votre carrière de photographe !
Je vous propose le vendredi 13 janvier 9h à l'office comme rdv 
Cordialement, « 

Et bien, il ne traîne pas ce monsieur Arpagon, vendredi c'est demain ! Je lui amènerai toutes les photographies de la ville, peut-être m'en prendra-t-il d'autres ?

- bonjour M Jourdain,
- bonjour M Arpagon !
- je vous en prie, venez dans mon bureau… assiez-vous ! Vous avez les photographies de la ville 
- oui oui, j'en ai amené d'autres au cas où !
- très bien, elles seront super bien mises en valeurs, j'ai préparé un contrat de cession des droits, il suffit de signer là…
- je sors mes lunettes pour lire !
- je vous en prie !
- euh, c'est marquer « à titre gratuit »…
- ben vous comprenez avec la réduction des budgets, et puis cela vous fera une telle publicité, un moment unique dans la vie d'un photographe local !
- c'est à dire que, c'est aussi noté « pour tout usage à votre discrétion »…
- et oui, on va en mettre sur le dépliant, qui est tiré à 10000 exemplaires, plus quelques photos dans la presse… on ne va parler que de vous !!!
- vous savez je suis plutôt discret, j'essaie de faire son travail du mieux que je peux !
- … et c'est tout à votre honneur, voilà votre jour de gloire qui arrive !
- récemment j'ai vendu à une agence de communication des photographies pour une grande entreprise nationale, et le contrat n'était pas le même….
- j'entends bien, mais en tant qu'habitant de la ville, c'est aussi un acte citoyen que de signer notre petite convention !
mais M Arpagon réplique :
- est-ce que le boulanger donne vous donne son pain, ou le boucher votre viande pour faire un acte citoyen?
- allons, allons, pas de démagogie à trois sous… soyons sérieux !
- je suis sérieux Monsieur, il faut bien vivre et payer ses charges…
- de toute façon, si vous faites un blocage là dessus, j'ai quelques amateurs qui ne demandent que ça… voir leur photo à la une !!! et gratuitement…. Vous voyez ! J'ai pensé à vous pour assurer votre promotion commerciale en tant qu'artisan, c'est tout…une chance unique, réfléchissez et vous me dites demain, je suis désolé mais j'ai un autre rdv qui m'attend !

Chaque photographe sait ce qu'il advint de la proposition de M Arpagon : M Jourdain ne signa pas la cession « à titre gratuit »…

toute ressemblance avec des événements passés, actuels ou futurs serait fortuite...

vendredi, juin 24 2016

60 millions de photographes 1ère partie

M Jourdain arpente les linéaires des rayons photographie de la grande surface, quand il entend dans son dos "comment puis-je vous être utile?"
- bonjour! je recherche l'asa Ilford HP5
- ... de quoi... ASA, vous n'êtes pas dans le bon rayon, les disques c'est la troisième allée, à gauche, puis à gauche!
- non, non c'est des pellicules!
- ah excusez-moi, je n'avais pas compris, le rayon cosmétique, tout droit!

M Jourdain rencontre Enzo
- non mais t'as pas vu les photos que j'ai faites avec mon téléphone pour la naissance de la petite? j'en ai fait des timbres postes pour les faire-parts! ça décore l'enveloppe, non?
- ouhai on dirait une vraie Marianne verte économique

M Jourdain se retrouve au club photo avec Noah
- tu sais maintenant, avec les matos actuels, t'as juste à appuyer sur le bouton, l'appareil fait tout!
- ben ça me rappelle une pub Kodak des années d'avant les guerres! dit M Jourdain
- t'es con tout même, j'ai 24 millions de pixels sur une carte de 64 GO, ça c'est pas l'avant guerre! Ça m'a coûté un bras. Et toi, tu fais toujours ton noir et blanc avec ton Durex?
- euh, c'est un Contax...

Toujours au club du "miroirs aux alouettes", M Jourdain est tout heureux d'annoncer qu'il a trouvé une chambre pas chère!
- tu l'as trouvé sur le Bon coin?
- non, non chez Gérard la brocante?
- c'est du Louis quoi?
- du Louis Lumière!
- c'est quel style? Jamais entendu parler...

aiguilles_BW.jpg

vendredi, juin 17 2016

M Jourdain et la slow photography

« Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. ». Mol!ère

Tendances. Le mot fait aujourd’hui la Une de tous les magazines, décliné à l’infini. Mais si les journalistes s’attachent à en définir les grandes lignes, il est rare que l’on prenne le temps de s’interroger sur la nature même de ce concept. Et pourtant les tendances jouent un rôle essentiel dans l’univers de la photographie. Du côté des consommateurs, elles suscitent le désir, donnent envie de renouveler son approche de l'image, de s’inscrire dans la modernité. Chez les créateurs, elles imposent de créer la surprise, d’offrir des idées neuves. Aiguillon du désir et de la création, les tendances sont consubstantielles de l’idée de mode.
Après la slow food, le slow travel ou le slow journalism, la slow photo se décline elle aussi comme une tendance de l’air du temps. Derrière ce mouvement de multiples pratiques mettent en avant l’expérience photographique et la matérialité des supports, en posant la question du temps
Les appareils photo d’aujourd'hui ont des dispositifs remarquables d'automatisme. Il est facile de prendre des centaines, des milliers de photos en une seule journée.
Nos appareils sont tellement avancés que regarder ce que vous photographiez est devenue strictement facultatif.  Ce qui se perd c’est l’idée que la photographie pourrait vous forcer à passer du temps en regardant ce qui est en face de vous, remarquant que ce que vous pourriez autrement ignorer. Cela a engendré une "rébellion" : le mouvement Slow Photography. On peut se demander : quel est l'avantage de prendre des millions de photos ? Et, le cas échéant, qu'est ce que l'on en fait ?
La véritable victime de la photographie rapide n’est pas la qualité des photos elles-mêmes. La victime, c'est nous. Nous perdons quelque chose : la joie de la photographie comme une activité artistique. Et essayer de lutter contre cette perte, c'est pour que la photographie soit une expérience artistique vraie, pas un moyen rapide vers une fin, voià la définition même de la slow photography.

Dans la slow photography, l’idée de base est l’expérience qu'il faut pour étudier certains objets soigneusement et d’exercer des choix créatif. C’est tout.
Vous pouvez, bien sûr, faire de la slow photography avec un appareil tout automatique, mais en général ils ne sont pas conçus pour prendre son temps, réfléchir aux réglages — même un reflex numérique peut sembler forcer à accélérer, prendre toujours plus de photos et le plus vite possible. Si vous voulez vraiment faire de la slow photography, la meilleure façon est d'avoir des équipements anciens, c'est à dire aucun automatisme, ce qui vous forcent à ralentir la prise. Ou alors passer votre vieux reflex numérique en tout manuel!

Tout ceci pour dire, que tel un M Jourdain moderne, beaucoup font de la slow photography sans le savoir et depuis pas mal de temps... mais la Tendance mode est passée par là!

mardi, décembre 29 2015

Aiguilles d'Arves BW

Des Aiguilles d'Arves en noires et blanches
z2b.jpg
z5b.jpg
... comme autant de touches successives d'ambiances

mardi, juillet 21 2015

La Vanoise en Noir et Blanc

J'affectionne le Black and White, et donc je propose la Vanoise, dans cette particularité.
J'ai opté pour ce reportage, l'emploi du nikon 1J

vanoise_bw1.JPG

vanoise_bw5.jpg

vanoise_bw4.jpg

vanoise_bw2.JPG

La haute Maurienne est véritablement un lieu fantastique pour le landscape

lundi, juillet 20 2015

La Vanoise Haute Maurienne

Loin du vélo, direction refuge du plan du lac et refuge de la femma
van1DSC_3106_S.jpg

van1DSC_3108_S.jpg

van1DSC_3085_S.jpg

van1DSC_2843_S.jpg

van1DSC_2862_S.jpg

toutes les photos faites au nikon 1j1
car il faut bien le dire, mon dos ne supporte plus le "gros matos"...

samedi, mai 2 2015

Colère des dieux de l'Arvan

a_arvan1_Sb.jpg

a_arvan2_Sb.jpg

et puis un peu de paix...
a_arvan_S_1b.jpg

- page 1 de 12