OLYMPUS DIGITAL CAMERA

M Jourdain, depuis qu'il sait que la mode l'a rattrapé, qu'il ne fait pas seulement de la photographie mais de la « slow photography », jouit de sa clairvoyance, d'un façon paisible.

Ce jour M Jourdain reçoit un mail en ces termes : « Bonjour Monsieur,
Nous avons remarqué la qualité de votre travail photographique et dans le cadre de la réalisation de notre dépliant touristique pour l'année à venir, nous souhaitons utiliser quelques-unes de vos images.
Cordialement,
M Arpagon  de l'OT Guermantes»

Ah, que voilà une bonne nouvelle qui réjouit le cœur de notre homme ! Après bien des années l'heure est arrivée, quelqu'un apprécie mon regard photographique !

Il s'empresse de répondre  « Bonjour M Arpagon,
Je suis très flatté que vous ayez retenu mes photographies pour illustrer Guermantes. Nous pourrions nous rencontrer pour discuter des conditions ?
Cordialement,

A peine une heure s'était écoulée que la réponse de l'office du tourisme apparut son compte mail ;
« Re bonjour,
Nous souhaitons des fichiers au format TIFF de la plus grande résolution possible, pour éventuellement aussi en faire agrandir sur bâche.
Je pense à la fierté que vous aurez lorsque votre nom sera cité, à l'élan commercial que cette publicité gratuite vous fera pour la suite de votre carrière de photographe !
Je vous propose le vendredi 13 janvier 9h à l'office comme rdv 
Cordialement, « 

Et bien, il ne traîne pas ce monsieur Arpagon, vendredi c'est demain ! Je lui amènerai toutes les photographies de la ville, peut-être m'en prendra-t-il d'autres ?

- bonjour M Jourdain,
- bonjour M Arpagon !
- je vous en prie, venez dans mon bureau… assiez-vous ! Vous avez les photographies de la ville 
- oui oui, j'en ai amené d'autres au cas où !
- très bien, elles seront super bien mises en valeurs, j'ai préparé un contrat de cession des droits, il suffit de signer là…
- je sors mes lunettes pour lire !
- je vous en prie !
- euh, c'est marquer « à titre gratuit »…
- ben vous comprenez avec la réduction des budgets, et puis cela vous fera une telle publicité, un moment unique dans la vie d'un photographe local !
- c'est à dire que, c'est aussi noté « pour tout usage à votre discrétion »…
- et oui, on va en mettre sur le dépliant, qui est tiré à 10000 exemplaires, plus quelques photos dans la presse… on ne va parler que de vous !!!
- vous savez je suis plutôt discret, j'essaie de faire son travail du mieux que je peux !
- … et c'est tout à votre honneur, voilà votre jour de gloire qui arrive !
- récemment j'ai vendu à une agence de communication des photographies pour une grande entreprise nationale, et le contrat n'était pas le même….
- j'entends bien, mais en tant qu'habitant de la ville, c'est aussi un acte citoyen que de signer notre petite convention !
mais M Arpagon réplique :
- est-ce que le boulanger donne vous donne son pain, ou le boucher votre viande pour faire un acte citoyen?
- allons, allons, pas de démagogie à trois sous… soyons sérieux !
- je suis sérieux Monsieur, il faut bien vivre et payer ses charges…
- de toute façon, si vous faites un blocage là dessus, j'ai quelques amateurs qui ne demandent que ça… voir leur photo à la une !!! et gratuitement…. Vous voyez ! J'ai pensé à vous pour assurer votre promotion commerciale en tant qu'artisan, c'est tout…une chance unique, réfléchissez et vous me dites demain, je suis désolé mais j'ai un autre rdv qui m'attend !

Chaque photographe sait ce qu'il advint de la proposition de M Arpagon : M Jourdain ne signa pas la cession « à titre gratuit »…

toute ressemblance avec des événements passés, actuels ou futurs serait fortuite...